Au seuil de l’été…

La publication des nominations m’inspire quelques observations, un immense merci et une fervente supplication.

J’observe que neuf paroisses n’auront pas de curé. C’est une immense souffrance pour votre évêque de ne pas pouvoir donner aux communautés chrétiennes les prêtres dont elles ont besoin.

J’observe encore que, parmi les prêtres en activité dans notre diocèse, beaucoup viennent d’autres continents : Bénin, Sénégal, Côte d’Ivoire, Congo, Inde, Corée. Ces pays étaient autrefois des terres de mission pour nos missionnaires français. Le mouvement s’inverse et ce sont ces jeunes Eglises qui envoient aujourd’hui des missionnaires dans notre pays sécularisé. Merci aux prêtres et aux religieuses de ces Eglises d’Afrique et d’Asie en mission dans notre diocèse. Leurs évêques et leurs supérieurs m’ont dit souvent : « L’Eglise qui est en France nous a apporté l’Evangile, elle est notre mère aujourd’hui fatiguée, en difficulté ; notre devoir est de venir la soutenir ». Mille mercis !

Vous apprenez par cette lettre ou avez déjà appris la venue de prêtres de la communauté Saint-Martin à la paroisse d’Arles. Trente cinq évêques les appellent, et ils viennent chez nous ! « Parce que vous êtes une Eglise missionnaire » m’a confié le supérieur. C’est un beau compliment ! Merci à vous, prêtres de notre diocèse, merci à vous tous, fidèles du Christ, engagés dans la conversion missionnaire à laquelle nous appelle le pape François. Les prêtres de la communauté Saint-Martin ont une âme missionnaire – le père Jean-Yves Urvoy, nommé curé de la paroisse d’Arles, arrive de Cuba. Je témoigne que, sous des aspects traditionnels, cette communauté a de belles audaces apostoliques ; les prêtres y reçoivent une solide formation initiale ; sur le plan pastoral, des expériments missionnaires les préparent au tout-terrain des paroisses. Merci à eux de rejoindre notre presbyterium pour servir la mission en terre de Provence et de Camargue.

Vous avez appris que notre diocèse allait se porter acquéreur du domaine de La Baume-les-Aix. Après une année d’étude minutieuse et de prière à l’Esprit-Saint, j’ai acquis la conviction qu’il nous fallait saisir cette opportunité. Cette décision est un acte de foi ; sur le plan pastoral autant que financier, elle offre une perspective conforme à la vision que nous avons pour notre Église diocésaine. Nous aurons l’occasion d’en reparler. Je confie ce projet à votre prière.

Petit clin d’œil de Marie en cette année de prière mariale : six jeunes frappent à la porte d’entrée du séminaire Saint-Luc pour être prêtres dans notre diocèse ! Notre-Dame de Beauregard entend notre prière, merci Marie ! Mais elle nous redit : « Persévérez ». Telle est ma fervente et constante supplication : priez pour demander des prêtres. « C’est par votre persévérance que vous obtiendrez la vie » nous dit le Christ (Luc 21, 12-19).

 

+ Christophe DUFOUR

Archevêque d’Aix-en-Provence et Arles

Showing 2 comments
  • Geneviève
    Répondre

    Les foules étaient abattues comme des brebis sans berger..
    dit l’évangile du jour.
    Prions pour nos pasteurs fatigués.
    Prions pour que l’appel de Jésus soit entendu et reçu auprès de ses fidèles serviteurs.
    Remercions Dieu de nous envoyer des missionnaires étrangers pour évangéliser notre vieille nation devenue indifférente voire hostile à la foi chrétienne qui fut le berceau de notre civilisation et lumière des peuples..

  • Anne-Cécile Morillon
    Répondre

    Merci Monseigneur pour cette belle lettre pleine d’espérance. Quelle joie d’accueillir la communauté Saint Martin ! Nous continuerons à prier pour les vocations et particulièrement ces 6 jeunes.

Leave a Comment