Alors qu’une nouvelle prison va ouvrir à Luynes courant avril, les aumôniers témoignent de leur mission auprès des personnes détenues dans les centres de détention du territoire d’Aix et Arles.

Témoignage de Christine Lorain.

Christine Lorain n’appartient pas à l’équipe d’aumônerie proprement dite, elle est membre de « l’équipe élargie » qui, suivant les textes de lois, s’appelle « les Invités du Dimanche ». Christine fait partie des gouttes qui forment des ruisseaux que grossissent les rivières qui vont aux fleuves.

En découvrant le milieu carcéral, dans le cadre de l’équipe élargie de l’aumônerie de la Maison d’Arrêt de Luynes, je me suis rendu compte de la misère qui y règne.

C’est  une expérience physique, sociale et spirituelle :

  • Les conditions de logement, peu de moyens pour se soigner, peu d’accès à la culture et peu de formation, rien à faire : le désœuvrement pour la plupart (paroles de personnes détenues) etc.
  • Des personnes détenues de tous les milieux, de tous âges, tant de visages exprimant tant de vies différentes et si peu différents de ceux qui sont dehors.
  • Se rendre compte qu’on ne peut apporter qu’avec discrétion le témoignage de notre foi, mais savoir que des témoignages poignants nous attendent.

Voilà,

Il faut y aller, il faut  aller rencontrer une fois par semaine la misère, rencontrer la tristesse, rencontrer les peines et le mal-être, rencontrer le désœuvrement, rencontrer les souffrances physiques ; une fois par semaine, accueillir une main tendue et écouter… Écouter… une personne qui vient avec le désir d’être entendue…

Une fois par semaine aussi, il faut y aller, pour sentir la joie de se retrouver, reprendre une discussion laissée la semaine d’avant, demander des nouvelles des enfants… Échanger sur des soucis ou sur un livre prêté…

L’écoute alors devient parole et ce sont de beaux moments d’une émotion rare parfois et nous les savons éphémères, mais ils nous enrichissent profondément car le fossé du départ se trouve comblé par le pont improbable de reconnaitre en l’autre un frère en humanité.

Et enfin il faut y aller pour les célébrations eucharistiques où l’on descend si profond dans le cœur de l’homme, là où tout a été bouleversé et d’où remonte en communion avec tous la grande miséricorde de Jésus-Christ.

Pour tout cela il faut y aller !

Et je n’oublie pas la grande fraternité des membres de l’aumônerie ! Qui donne le courage sans faille de se lever tôt le samedi matin.

Venez et Voyez !

Avec l’ouverture de la prison Luynes 2, l’équipe d’aumônerie catholique du diocèse recherche des volontaires pour assurer ce service auprès des détenus de Luynes. Les personnes intéressées sont invitées à contacter la responsable Martine Rancoule, martine.rancoule@free.fr  – 06 11 65 95 65

Vous serez d’abord conviés à assister à une messe ou célébration dans une prison, ou à un autre service assuré par l’équipe de bénévoles.

Découvrez le rôle des aumôniers ici

Leave a Comment