Pour annoncer l’Évangile au monde, notre Église a besoin de nous

 

Le saviez-vous ?

L’Église catholique ne reçoit aucune subvention, ni de l’État, ni du Vatican. 

Ses ressources proviennent exclusivement de votre générosité. 

 

Quelles sont ces ressources ?

  • Le Denier : c’est la contribution volontaire de chaque catholique, pratiquant ou non, pour participer à la vie de son Église. Il permet d’assurer le traitement de tous les prêtres du diocèse, des religieuses en pastorale dans les paroisses, et des salariés missionnés par l’évêque. Il est collecté annuellement. C’est la première ressource ordinaire d’un diocèse.
  • Les quêtes : elles sont collectées en paroisse lors des messes, célébrations et cérémonies diverses. Elles permettent de financer les diverses charges de la paroisse (entretien, éclairage, chauffage…). À l’échelle du diocèse, elles constituent la deuxième ressource après le Denier.
  • Le « casuel » : ce sont les offrandes pour les baptêmes, mariages, et obsèques. Il permet principalement de financer la vie des paroisses.
  • Les offrandes de messes : elles sont faites par les fidèles qui souhaitent qu’une messe soit célébrée à une intention particulière. Elles permettent d’apporter un petit complément au traitement des prêtres.
  • Les dons et legs : ils représentent une part importante des ressources de l’Église mais ils sont pas nature aléatoires.
  • Les cierges et troncs : ils servent pour des causes particulières.
  • Des souscriptions peuvent être lancées pour financer des projets particuliers, généralement immobiliers (construction, rénovation…).

Pour plus de détails, voir ci-dessous dans les onglets.

Vous pouvez aussi télécharger la brochure “Eglise et argent” : > Eglise et argent

FAIRE UN DON

pour que vive l’Église

Plus que jamais, nous sommes l’Église, et notre Église à besoin de tous pour remplir sa mission.

En France, elle ne vit que de nos dons.

Quel que soit le montant que nous pouvons donner, notre participation est importante et montre notre engagement pour l’annonce de l’Évangile au monde.

À QUOI SERVENT NOS DONS ?

Denier de l'Église

A quoi sert le Denier ?

Le Denier est la principale ressource d’un diocèse* même s’il ne permet pas, seul, de couvrir toutes les dépenses. L’Église ne reçoit aucune subvention, ni de l’État ni du Vatican. La collecte annuelle du Denier sert à rémunérer les prêtres (en activité et retraités), les séminaristes, les religieuses et les laïcs salariés en pastorale de l’Église diocésaine. En donnant au Denier, nous aidons ainsi directement à annoncer l’Évangile et nous posons un acte responsable et solidaire.

En chiffres :

  • 105 prêtres en activités
  • 48 prêtres aînés
  • 3 séminaristes
  • 21 religieuses en mission pastorale
  • 49 laïcs salariés
  • Entourés de vous, bénévoles et donateurs qui faites vivre notre Église ! 

 

Un don pas comme un autre

Le Denier est la contribution volontaire de tout catholique pour son Église diocésaine. Il fait appel au sentiment d’appartenance et de fidélité envers notre Église, et manifeste concrètement notre attachement aux valeurs chrétiennes. En tant que baptisé(e)s, pratiquant(e)s ou non, nous sommes ainsi tous invité(e)s à participer au Denier, dans la mesure de nos possibilités. 

 

En 2016, notre Église diocésaine d’Aix et Arles a besoin de nous

En 2016, pour le financement des indemnités et charges des personnes, le diocèse s’est fixé comme objectif de collecter 2 600 000 € (résultat de la collecte 2015 : 2 578 000 €). Grâce à la participation de chacun, c’est possible !

 

Combien donner ?

Le montant du don est laissé à l’appréciation de chacun. L’Église propose comme repère de donner l’équivalent de 1 à 2% de son revenu annuel. Toute participation, même modeste, est précieuse. Face à ces temps troublés, en donnant au Denier, nous posons un acte de générosité pour le présent et de confiance vis-à-vis de l’avenir.

 

Si vous êtes imposable, votre participation au Denier vous permet de bénéficier d’une déduction d’impôts égale à 66 % du montant de votre don, dans la limite de 20 % de votre revenu imposable.

 

* En complément du Denier, qui ne couvre qu’une partie des dépenses, le diocèse et les paroisses ont d’autres ressources : les legs et donations, les quêtes, le casuel (offrandes pour les baptêmes, mariages, obsèques), les offrandes de messes, les offrandes diverses (cierges, troncs…). 

Accessibilité

Visuel A5 Accessibilité 2016

 

Notre diocèse recherche 1 500 000 € pour mettre aux normes les bâtiments lui appartenant (églises, salles paroissiales…) et les rendre ainsi plus accueillantes.

Télécharger le dépliant d’information : Dépliant collecte accessibilité

Donations / legs / assurance vie

LES LEGS

Pourquoi faire un legs à l’Église diocésaine ?

Pour l’aider à vivre. Les besoins sont toujours plus importants. Il y a un décalage énorme entre ce que nous devrions faire et ce que nous pouvons faire.

Qu’est-ce qu’un legs ?Visuel LEGS Diocèse

  • Le legs est une disposition faite par testament au bénéfice d’une personne physique ou morale. Il peut être modifié à tout moment et ne prend effet qu’après votre décès.
  • Si vous n’avez pas de descendants ni d’ascendants, c’est-à-dire aucun héritier direct, vous pouvez disposer de votre patrimoine comme bon vous semble. Ce peut être un ami, un parent éloigné ou une association.
  • Lorsque vous avez des héritiers directs, une partie de vos biens leur revient obligatoirement. Ils sont héritiers réservataires. Vous disposez du reste que vous pouvez léguer. C’est la quotité disponible. Et si je n’oubliais pas l’Église mon dernier enfant ?
  • II est aussi possible de léguer un bien précis à qui vous voulez. Ce peut être un bien immobilier comme une maison, ou encore un bien mobilier tel qu’un meuble, un objet d’art ou une somme d’argent, sous réserve, bien sûr, que sa valeur ne dépasse pas la quotité disponible si vous avez des héritiers.

En savoir plus sur le site de la Conférence des Evêques de France

Pour transmettre vos biens, il existe trois autres possibilités :

  • Le DON « manuel » concerne tout bien ne requérant pas de transfert de titre de propriété : un meuble, une petite somme d’argent… Cette démarche est simple et courante et ne requiert pas la présence d’un notaire.
  • La DONATION concerne un bien que vous pouvez transférer par acte notarié. C’est une démarche qui, financièrement, est voisine de celle d’un legs. La donation intervient immédiatement tandis que le legs ne sera effectif qu’après votre décès.
  • L’ASSURANCE VIE. Vous pouvez désigner dans vos contrats d’assurance vie le bénéficiaire de votre choix. Le contrat d’assurance vie est hors succession et sans fiscalité.

Vous souhaitez en savoir plus ? Prenez contact, en toute confidentialité, avec l’équipe legs du diocèse :

  • Mme Françoise d’Ille et M. Dominique de Veyrac, délégués diocésains
  • Maître Patrick Tronquit, notaire honoraire
  • M. Daniel Favreau, économe diocésain

Coordonnées : 04 42 17 58 15 – economat@catho-aixarles.fr

Une plaquette d’information est disponible dans votre paroisse. Vous pouvez aussi la télécharger : > Plaquette legs

Séminaire / formation des prêtres

Vous désirez en savoir plus sur les dons en ligne au Séminaire Saint Luc d’Aix, pour la formation des prêtres, et je vous en remercie !

Nos séminaristes ne sont pas pris en charge par l’Etat français ni par le Vatican : ce sont les catholiques qui doivent financer leur formation. Votre don, quelle qu’en soit la valeur, est donc une aide précieuse et indispensable pour former les futurs prêtres du diocèse d’Aix et Arles.
photo séminaire2 photo séminaire 1

Pour vous donner un ordre d’idée, une journée de formation revient environ à 60 € (bâtiments, hébergement, repas, enseignements, frais de déplacement, indemnité personnelle donnée à chaque séminariste…).
Le système du don en ligne vous permet de donner la somme que vous voulez, si petite soit elle, correspondant à vos possibilités. Mais même s’il ne s’agit que de quelques euros, c’est déjà un geste symbolique qui montre que pour vous la mission du prêtre est indispensable, et sa formation importante.
Au nom de toute la communauté, soyez donc vivement remerciés pour ce geste. N’hésitez pas à venir consulter notre sitepour mieux découvrir le Séminaire et nous confier vos intentions de prière.

Je vous redis encore toute ma gratitude et vous assure de ma prière pour vous et ceux qui vous sont chers.
P. Christophe de Dreuille – Supérieur du séminaire

Bâtir pour le peuple de Dieu

Entretenir et rénover le patrimoine de l’Église

Ce sont près de 140 lieux de cultes (églises et chapelles) que le diocèse doit faire fonctionner et entretenir, auxquels il faut rajouter un nombre à peu près équivalent de biens immobiliers tels que presbytères et maisons paroissiales.

Sur les 40 dernières années le diocèse a construit 18 nouvelles églises (ou centres paroissiaux)., notamment à Aix, Salon, Vitrolles, Entressen, Marignane, et plus récemment à Istres et Venelles.

Le patrimoine se compose en outre de l’Archevêché, de la Maison diocésaine, du Séminaire et du Foyer Sacerdotal (foyer-logement pour nos prêtres âgés)

Télécharger le tract Bâtir 2016 (pdf)