Grâce à vous, former des témoins joyeux de la Joie de l’Évangile

Madame, Monsieur, chers amis,

« Comment être chrétien dans un monde qui ne l’est plus ? »

Cette question est le titre d’un livre d’un essayiste américain. Au cours d’un voyage en France, une journaliste lui posa une autre question : « Le christianisme peut-il disparaître en Europe ? » Sa réponse tomba, nette, claire et sans bavure : « Oui, le christianisme peut disparaître en Europe ».

Et vous, chers amis, que dites-vous ?
Oui, il nous faut apprendre à devenir chrétien dans un monde qui ne l’est plus. Il nous faut apprendre à devenir des disciples-missionnaires. Le pape François nous y appelle énergiquement, à temps et à contretemps.

Non, le christianisme ne disparaîtra pas en Provence. Mais ce sera à une condition : que chaque baptisé devienne un témoin actif de l’amour du Christ vivant, ressuscité.

Être témoin, cela s’apprend. C’est pourquoi s’ouvrira à la rentrée une « école des témoins » en trois lieux de notre diocèse. Renseignez-vous auprès de votre curé.

Une autre condition pour que le christianisme ne meure pas : l’Église a besoin de prêtres. Soyez vivement remerciés pour votre prière fervente pour demander des prêtres au Seigneur Jésus par l’intercession de Notre-Dame de Beauregard. Une bonne nouvelle : le séminaire Saint-Luc a accueilli cinq nouveaux propédeutes et séminariste pour notre diocèse d’Aix et Arles en septembre 2017. À l’heure où je vous écris, trois autres frappent à la porte pour la rentrée de septembre 2018. Priez, priez…

Et soyez vivement remerciés pour votre soutien financier à notre séminaire d’Aix-en-Provence. Il nous est indispensable pour assurer une solide formation intellectuelle, spirituelle, humaine et pastorale à nos futurs prêtres.

Que le Seigneur vous bénisse !

+ Christophe Dufour
Archevêque d’Aix et Arles

Cliquer sur l’une des photos pour afficher le diaporama en plein écran