« PMA, enjeu majeur de la révision bioéthique » : soirée de rentrée de l’IUSL

Centre diocésain à Aix

La PMA, enjeu majeur de la révision de la loi de bioéthique

Conférence d’Aude Mirkovic, Maître de conférence en droit privé, à 20h30, salle Chêne de mambré, 7 cours de la Trinité à Aix-en-Provence.

À l’occasion de la soirée de rentrée de l’Institut Universitaire Saint-Luc (IUSL)

  • 18h30 : messe à la chapelle du séminaire, avec les étudiants
  • 19h : repas amical (chacun apporte quelque chose à partager)
  • 20h : rentrée académique de l’IUSL
  • 20h30 : conférence d’Aude Mirkovic
  • 21h45 : verre de l’amitié et fin.

 

La procréation médicalement assistée (PMA), aussi appelée assistance médicale à la procréation (AMP), est l’ensemble des techniques visant à la conception d’un enfant en dehors du processus naturel, en cas de problèmes pathologiques. En raison de cet objectif thérapeutique, selon le droit en vigueur en France, la PMA ne concerne que des couples composés d’un homme et d’une femme, vivants et en âge de procréer.

L’extension de la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules est l’une des mesures proposées par le gouvernement dans la perspective de la révision de la loi de bioéthique de 2011. Elle figurait parmi les questions de bioéthique soumises à la consultation organisée dans le cadre des Etats Généraux de la bioéthique qui se sont déroulés cette année et dont le résultat a mis en lumière une absence de consensus sur ce sujet délicat.

La conférence d’Aude Mirkovic, sans oublier les aspects médicaux et psychologiques de ces techniques de PMA,  apportera un éclairage juridique en prenant en compte les droits de l’enfant. La PMA dite pour les femmes ne concerne en effet pas seulement ces dernières : elle engage les droits de l’enfant et expose la société entière à un bouleversement de l’équilibre bioéthique avec la marchandisation des éléments du corps et la généralisation de la PMA de convenance.