Bioéthique : quels enjeux pour les catholiques ?

Mercredi 21 mars, une conférence-débat sur le thème Quelle humanité pour demain ? La bioéthique en question s’est déroulée à la maison diocésaine d’Aix-en-Provence. Juriste et présidente des Ateliers de réflexion jeunes, Véronique Huet a ouvert une réflexion sur les enjeux moraux et sociétaux attachés aux évolutions de la science. Retour sur cette soirée.

 

Les progrès scientifiques sont parfois motifs de tensions ; en raison des valeurs auxquelles chacun croit, partager ses opinions peut conduire à l’affrontement. L’affrontement est pertinent, puisqu’il permet un échange. Se confronter à l’autre est source d’enrichissement ; vivre en communauté, c’est ajuster ses besoins, s’accorder sur les besoins communs

Toutefois, si l’on soutient ses opinions dans le seul but de dominer ou de décréter son point de vue supérieur au point de vue adverse, la discussion cesse, sans résultat. L’objectif est de se rassembler, de s’écouter pour décider ensemble de l’avenir.

En trouvant le juste et le bon, chacun est appelé à se dépasser. C’est par cette voie éthique que vivre les uns avec les autres sera possible. Mais aujourd’hui, les valeurs changent et ne sont plus naturellement le point de départ des réflexions ; les émotions ont parfois tendance à prendre le pas sur la réflexion. Or, celles-ci ne sont pas des bases tangibles pour construire un projet commun.

Ce constat incite Véronique Huet à promouvoir une réflexion sincère afin de discerner ce qui guide la conscience. Elle insiste sur l’humanité comme guide, au delà des croyances, et exhorte donc chacun à faire accroître son humanité et amorcer en soi la réflexion, construire sa pensée.

Il s’agit alors de se pencher sur les avancées scientifiques et leurs conséquences sur l’humanité avec un regard clairvoyant : “évoluer ne signifie pas forcément aller vers le Bien !” Chacun est amené à réfléchir à la vocation de la médecine en y joignant une dimension morale, indispensable au respect de la dignité humaine.

Cette conférence a donné les clefs pour nourrir un débat sain.

Une deuxième rencontre aura lieu mercredi 16 mai pour compléter la première ; des discussions fourniront un aspect plus concret au discours prononcé.

Agenda