Enraciner l’esprit de famille diocésain à Lourdes

Près de 500 personnes du diocèse d’Aix et Arles partent en pèlerinage à Lourdes, du 20 au 25 juillet. Ils se répartissent entre l’hospitalité Sainte-Marthe, le Secours catholique, les Ravis de Bernadette ou bien proviennent de différentes paroisses du diocèse.  Le but de ce pèlerinage consiste à construire des liens fraternels.

Le pèlerinage à Lourdes est-il réservé aux personnes malades ? « Non » répondent en chœur l’évêque du diocèse d’Aix et Arles, Monseigneur Christophe Dufour, et la responsable du service des pèlerinages, Anne de Livron. Ils s’apprêtent à partir pour le sanctuaire marial, accompagnés de pèlerins très différents les uns des autres : les personnes malades et les hospitaliers de l’Hospitalité Sainte-Marthe ; des  personnes engagées au Secours catholique et des gens aidés par cette même association ; les Ravis de Bernadette, un groupe de prière salonais avec des personnes porteuses de handicap. À cet ensemble se greffent des pèlerins diocésains, issus de différentes paroisses. Pour Monseigneur Dufour, ce pèlerinage à Lourdes est une occasion privilégiée pour permettre aux pèlerins venus de l’ensemble du territoire diocésain d’apprendre à se connaître, d’accueillir chacun dans sa différence.

La fraternité, maître-mot à Lourdes.

Les pèlerins pourront apprendre à se connaître, vivre des moments forts à travers des activités communes. « Lors de la messe d’ouverture du pèlerinage à la grotte, les personnes valides vont aider les personnes malades à se signer avec avec l’eau des fontaines » explique Anne de Livron, « ils se lient par des gestes, de l’entraide ». Une demi-journée d’activités communes à la cité Saint-Pierre, le logement du groupe du Secours Catholique à Lourdes, s’achèvera notamment avec une veillée. « Lors de cette soirée, des pèlerins, valides ou invalides, peuvent témoigner de leurs fragilités » témoigne encore Anne de Livron. Reconnaître ses faiblesses, se confier à la prière des autres pèlerins, prier les uns pour les autres… autant d’ingrédients qui créent la fraternité.

Agenda