Saint Césaire d’Arles, docteur de l’Église ?

En novembre prochain, durant l’assemblée plénière des évêques de France à Lourdes, Mgr Christophe Dufour proposera à ses confrères de voter pour que saint Césaire d’Arles puisse devenir  un jour docteur de l’Eglise. En cas de résultat favorable, d’autres conférences épiscopales pourraient faire de même, ce qui faciliterait la poursuite de la démarche au Vatican, qui nécessitera beaucoup de temps.

La cause du doctorat de saint Césaire d’Arles a été initiée en 1853, abandonnée puis reprise une première fois en 1937 avant d’être de nouveau stoppée en 1942. Depuis 2013, l’archevêque d’Aix-en-Provence et Arles souhaite la relancer. En mars 2018, il a saisi l’occasion de l’exposition sur saint Césaire à Rome pour évoquer publiquement la reprise des travaux.
Dans l’Eglise catholique, un docteur est un saint dont on reconnaît l’apport théologique, dans le temps et dans l’espace. L’héritage de saint Césaire (470-542) réside notamment dans une double synthèse : entre le règne de Dieu et la liberté de l’homme, entre la grâce divine et la nature humaine. Celui qui fut évêque d’Arles durant 40 ans est d’ores et déjà considéré comme une figure majeure de l’Eglise des premiers siècles

Le dossier ci-dessous donne un aperçu de la figure de saint Césaire.
Dossier saint Césaire

Agenda