Edito de Mgr Dufour : la bonne politique, l’implication de tous, la confiance

Mgr Christophe Dufour, archevêque d’Aix et Arles, consacre ses vœux 2019 à la bonne politique, reprenant ainsi le message du pape François pour la 52è Journée mondiale pour la paix, le 1er janvier 2019.

Pour ces vœux de cette année 2019, voici la parole que Jésus met sur les lèvres de ses disciples lorsqu’il les envoie en mission : « Paix à cette maison ». La maison, c’est chaque personne humaine appelée à devenir demeure de paix dans son âme, son cœur et son esprit. La maison, c’est aussi chaque famille, chaque communauté, chaque pays, chaque continent. La maison, c’est notre maison commune pour laquelle notre vœu le plus cher, c’est la paix. Au seuil de cette année nouvelle, je vous dis « Paix sur chacun et chacune  de vous, et paix sur notre maison commune ».

Mais qui fera la paix ? « La bonne politique » dit le pape François dans son message du 1 janvier 2019. La parole du Saint Père a particulièrement touché quelques hommes et femmes politiques, élus de notre pays. L’un d’eux a même dit : « J’ai eu l’impression que le pape parlait de la France ». Je reprendrai trois idées fortes du message du pape François.

La bonne politique

Quelle audace de proclamer à la face de la terre quelle est la bonne politique ? Le pape François a osé, et en ces temps troublés sa parole est utile. La bonne politique est celle qui est guidée par les vertus et non pas corrompue par les vices. La bonne politique ne se laisse pas entraîner par la négation du droit, l’enrichissement illégal, la tendance à s’accrocher au pouvoir, la xénophobie et le racisme, le refus de prendre soin de la terre, l’exploitation illimitée des ressources naturelles en raison du profit immédiat, le mépris de ceux qui ont été contraint à l’exil. La bonne politique est vécue comme un service, le bon agir politique se laisse guider par les vertus humaines que sont la justice, l’équité, le respect réciproque, la sincérité, l’honnêteté, la fidélité.

La participation de tous

Qui fera la paix ? « Tous » dit le pape, « la paix est la responsabilité de tous ». La bonne politique promeut la participation de tous à l’œuvre de paix. Tous, et particulièrement les jeunes. La bonne politique promeut les jeunes talents et les vocations qui demandent à se réaliser. Le pape François – c’est une pensée constante chez lui – voit en tout être humain une vocation, un appel de Dieu, et il voudrait tant que cet appel se déploie en tout être pour le bien de toute l’humanité.

La confiance

La paix ne peut pas être édifiée sur la peur. Or les raisons d’avoir peur sont nombreuses. La première est la prolifération des armes. Les marchands d’armes sont à la fête ! Presque tous les Etats ont augmenté leurs dépenses d’armement en 2018, et il est bien connu que les armes pénètrent aujourd’hui les maisons. Voilà qui constitue un vrai danger pour notre maison commune. Avec force, disons « NON » à la prolifération des armes. Avec confiance, disons OUI à l’application à tous les traités signés par les Etats pour une non-prolifération des armes. Une deuxième peur est celle suscitée par les migrations. La bonne politique suscite les conditions de la confiance et du respect de la dignité de chaque personne humaine. Sachons tisser en tout temps et en tous lieux des relations de confiance.

Que la paix inspire chaque gouvernant sur la terre. Qu’elle descende sur chaque maison, chacune de nos familles, chacune de nos communautés et gagne l’humanité tout entière. Belle et heureuse année 2019.

+ Christophe DUFOUR

Archevêque d’Aix-en-Provence et Arles

1 janvier 2019

 

Agenda