Les soirées de louange Amadeo donnent la joie et créent du lien à Lamanon

Depuis 6 ans, le groupe de louange Amadeo anime une soirée toutes les six semaines dans l’église de Lamanon. La prochaine aura lieu le samedi 2 mars à 18h. En deux heures, les participants vivent un temps de louange, d’adoration-confession, de témoignages et un verre de l’amitié. Ces soirées portent du fruit la paroisse : rassembler et donner de la joie.

Vincenette Dewas

Quand on lui a proposé de jouer du violoncelle dans un nouveau groupe de louange, Vincenette Dewas a craint de tomber un traquenard d’illuminés. Cette paroissienne de Lamanon a eu du mal à se projeter sur ce schéma, souvent associé aux chrétiens évangéliques. Mais des soucis personnels l’ont poussée à s’impliquer, et depuis octobre 2013, Vincenette joue du violoncelle ou chante dans le groupe Amadeo. Toutes les six semaines, elle retrouve une dizaine d’autres paroissiens ainsi que le curé de la paroisse, le père Christophe Nowak, pour animer ces soirées.

Une formule en constante évolution

D’abord appelé « Louange Elsa Rock », ce groupe s’est formé à l’initiative de Gauthier et Chantal Roussel. Après une première expérience de comédie musicale, un voyage à Assise a décidé ce couple à créer cet ensemble musical et vocal, au service de la paroisse. Après chaque soirée de louange, la dizaine d’engagés se réunit pour faire le point et éventuellement modifier la formule. Aujourd’hui, elle est construite en quatre temps : la louange, des témoignages, l’adoration/confession, le verre de l’amitié. Pour Vincenette, chaque moment est nécessaire : « la louange permet d’exprimer sa joie, on se décharge des soucis pour être prêt à accueillir Dieu, au plus profond, à entrer en dialogue avec lui, à lui demander pardon ».

La joie, la fraternité, l’accueil : les fruits de ces soirées

 « Avec mes trois enfants, nous sommes heureux de participer aux soirées Amadeo, ils y vont plus volontiers qu’à la messe » poursuit Vincenette. Le curé de la paroisse acquiesce : « le fruit principal réside par la joie qui règne au sein de notre communauté ». Elle est communicative car les soirées Amadeo attirent des personnes plus éloignées de l’Église, ceux qui ne viennent pas forcément à la messe dominicale mais sont touchés par cette atmosphère festive, recueillie et fraternelle. « Toutes les générations sont représentées ! Viennent le samedi soir aussi bien les tout-petits que les seniors de 94 ans ! » s’enthousiasme le père Nowak. Prier ensemble les uns pour les autres, partager un verre de l’amitié, vivre des moments forts, ces démarches permettent aux paroissiens de tisser des liens profonds. Les fruits que portent ces soirées de louange intéressent d’autres paroisses : des catholiques de Martigues sont venus en vivre une dernièrement.

Agenda