« Consolider la fraternité entre nous » : lettre aux musulmans en début de Ramadan

À l’occasion du début du mois de Ramadan, Mgr Christophe Dufour, archevêque du diocèse d’Aix et Arles, et le Père Jean-Yves Constantin, responsable du service diocésain pour les relations avec l’Islam, adressent une bonne fête à nos frères et sœurs musulmans. Ils leur souhaitent de vivre « un temps de prière, de ressourcement, de charité ».

 

Chers frères et sœurs musulmans,

Alors que commence le mois du Ramadan nous souhaitons vous présenter nos vœux les plus fraternels. Que ce temps de jeûne soit pour vous un temps de prière, de ressourcement, de charité. Qu’il puisse vous permettre de rester à l’écoute et d’être disponible à la volonté de Dieu, le Tout Miséricordieux.

Le calendrier fait que nous fêtons dans cette même période de l’année des temps et des fêtes qui nous sont précieux ; Pessah pour les Juifs, Pâques pour les Chrétiens, Ramadan pour les Musulmans. Cela nous remet dans une solidarité de recherche et d’écoute de la Parole de Dieu.

Pour nous Chrétiens la lecture de l’Evangile (Saint Jean 3, 2-15) de ce jour nous invite à méditer la rencontre de Nicodème avec Jésus. Nicodème dit : « … personne ne peut opérer les signes que tu fais si Dieu n’est pas avec lui… ». Il a donc su voir les signes faits par Jésus et il se laisse interroger afin de s’approcher de lui, de Dieu. Prions afin que ces temps qui nous sont offerts nous permettent de nous mettre dans cette attitude d’écoute et de recherche.

Souvent le temps du Ramadan est l’occasion de rencontres, elles nous permettent de redire et consolider la fraternité entre nous. La pandémie nous contrarie dans la mise en œuvre de ces démarches mûries et espérées. Ces chemins de rencontre, de dialogue sont une bénédiction pour nous tous. Le pape François dans son encyclique Fratelli Tutti l’exprime avec force :

Les différentes religions, par leur valorisation de chaque personne humaine comme créature appelée à être fils et fille de Dieu, offrent une contribution précieuse à la construction de la fraternité et pour la défense de la justice dans la société. Le dialogue entre personnes de religions différentes ne se réalise pas par simple diplomatie, amabilité ou tolérance. Comme l’ont enseigné les évêques de l’Inde, « l’objectif du dialogue est d’établir l’amitié, la paix, l’harmonie et de partager des valeurs ainsi que des expériences morales et spirituelles dans un esprit de vérité et d’amour » (N° 271). 

Nous allons unir nos prières aux vôtres afin qu’ensemble nous puissions participer à mettre en œuvre cette espérance de paix et de bonheur pour tous, qui fonde notre foi.

 

Bon temps de Ramadan à vous tous.

Ramadân karim.

 

Monseigneur Christophe DUFOUR

Évêque d’Aix et Arles

 

Jean-Yves CONSTANTIN

Service diocésain pour les Relations avec l’Islam, SDRM.

 

Dernière minute.

Alors que nous finissons de rédiger ce message en nous réjouissant dés maintenant de vous le faire parvenir, nous apprenons, d’une part, la tentative d’incendie de la mosquée de Nantes et, d’autre part, les inscriptions agressives pour les musulmans qui ont souillé le centre Avicenne de Rennes.

Devant ces actes de lâcheté, ayant pour objectif d’agresser, de blesser, c’est un sentiment tout à la fois de grande lassitude et de pleine solidarité avec vous qui nous envahit.

Ce chemin de fraternité que nous avons l’immense chance de parcourir ensemble est vraiment précieux, mais qu’il est long à parcourir et à inscrire au cœur de notre humanité.

Oui nous avons besoin d’être ensemble nourris par la prière afin de proclamer sans doute avec des mots, mais avant tout, avec des gestes, et en pensée, la paix, la fraternité, l’amour que nous recevons de Dieu miséricordieux.

Agenda