Le Denier de l’Église

A quoi sert le Denier ?

Le Denier est la principale ressource d’un diocèse* même s’il ne permet pas, seul, de couvrir toutes les dépenses.

L’Église ne reçoit aucune subvention, ni de l’État ni du Vatican.

La collecte annuelle du Denier sert à rémunérer les prêtres (en activité et retraités), les séminaristes, les religieuses et les laïcs salariés en pastorale de l’Église diocésaine.

En donnant au Denier, nous aidons ainsi directement à annoncer l’Évangile et nous posons un acte responsable et solidaire.

 

Un don pas comme un autre

Le Denier est la contribution volontaire de tout catholique pour son Église diocésaine. Il fait appel au sentiment d’appartenance et de fidélité envers notre Église, et manifeste concrètement notre attachement aux valeurs chrétiennes.

En tant que baptisé(e)s, pratiquant(e)s ou non, nous sommes ainsi tous invité(e)s à participer au Denier, dans la mesure de nos possibilités. 

 

Combien donner ?

Le montant du don est laissé à l’appréciation de chacun. L’Église propose comme repère de donner l’équivalent de 1 à 2% de son revenu annuel. Toute participation, même modeste, est précieuse. Face à ces temps troublés, en donnant au Denier, nous posons un acte de générosité pour le présent et de confiance vis-à-vis de l’avenir.

Si vous êtes imposable, votre participation au Denier vous permet de bénéficier d’une déduction d’impôts égale à 66 % du montant de votre don, dans la limite de 20 % de votre revenu imposable.

Afin de réduire au maximum les frais de gestion administrative, les reçus fiscaux sont établis une seule fois par an. Un reçu vous sera adressé au cours du premiers trimestre de l’année civile suivant celle de votre don.

* En complément du Denier, qui ne couvre qu’une partie des dépenses, le diocèse et les paroisses ont d’autres ressources : les legs et donations, les quêtes, le casuel (offrandes pour les baptêmes, mariages, obsèques), les offrandes de messes, les offrandes diverses (cierges, troncs…). 

Actualités

  • Denier : un défi à relever pour porter la joie de l’Évangile !

     Il est toujours juste de le rappeler, l’Église ne vit que des dons de ses fidèles : quêtes, offrandes diverses, legs… et Denier. Créé après la loi de 1905, ce dernier permet concrètement d’assurer le traitement des prêtres, des religieuses missionnées au service des paroisses, et des laïcs salariés en pastorale. L’édition 2018 de la […]

  • #Denier 2017, c’est parti !

    Vous le saviez déjà, mais il est toujours utile de le rappeler : notre Église diocésaine et nos paroisses ne vivent que de la générosité des fidèles puisqu’elles ne touchent aucune subvention, ni de l’Etat ni du Vatican. Leur principale ressource, devant les quêtes dominicales, provient de la collecte annuelle du Denier de l’Eglise, dont […]