Méditation de carême : 16 mars 2019

Lucas DEPIERRE

Par Lucas Depierre

Séminariste du diocèse d’Aix & Arles

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (Mt 5, 43-48)

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Vous avez appris qu’il a été dit : Tu aimeras ton prochain et tu haïras ton ennemi. Eh bien ! moi, je vous dis : Aimez vos ennemis, et priez pour ceux qui vous persécutent, afin d’être vraiment les fils de votre Père qui est aux cieux ; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, il fait tomber la pluie sur les justes et sur les injustes. En effet, si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense méritez-vous ? Les publicains eux-mêmes n’en font-ils pas autant ? Et si vous ne saluez que vos frères, que faites-vous d’extraordinaire ? Les païens eux-mêmes n’en font-ils pas autant ? Vous donc, vous serez parfaits comme votre Père céleste est parfait. »

Nous sommes aujourd’hui introduits à l’impossible, implorés par le Christ d’aller jusqu’à la frontière de nous-mêmes et de faire ensuite un pas de plus, de remplir d’amour notre vie à raz-bord, et après d’y rajouter encore un geste de plus, de saturer nos prières de visages, et puis d’y mettre encore un autre : celui de l’ennemi qui nous crispe le cœur, celui du menteur qui enflamme nos nerfs, du fourbe qui vole notre paix.