Être pardonné

Le sacrement de la réconciliation

« Fais-nous revenir à toi, Seigneur, et nous reviendrons »

Lamentations 5, 21

Le baptême arrache au pouvoir du péché et de la mort, et établit dans la vie nouvelle d’enfant de Dieu. Cependant, il ne délivre pas l’homme de sa faiblesse humaine et de son inclination au péché.
C’est pourquoi les êtres humains ont besoin d’être à nouveau réconciliés avec Dieu, par le moyen de la confession.

Ce sacrement libère du poids des fautes. Dieu est miséricordieux et son plus cher désir est que chacun implore sa miséricorde. Celui qui s’est confessé ouvre une nouvelle page, toute blanche, du livre de sa vie.

Pourquoi se confesser à un prêtre plutôt qu’à Dieu directement ?

Jésus Christ a donné le pouvoir aux prêtres de pardonner les péchés en son nom : « Tout homme à qui vous remettrez les péchés, ils lui seront remis ; tout homme à qui vous maintiendrez ses péchés, ils lui seront maintenus » (Jean 20,23). Dieu connaît la nature humaine et sait que les hommes se donnent souvent de bonnes raisons pour se justifier, et, facilement, ils passent leurs fautes par pertes et profits. C’est pourquoi Dieu appelle chaque homme à confesser ses péchés.

Dieu est la lumière, plus on s’approche de lui, plus les zones d’ombres apparaissent clairement. Mais Dieu n’est pas une lumière qui brûle, il est une lumière qui guérit. C’est pourquoi le regret pousse chacun à entrer dans la lumière de la vérité qui guérit, où on se rétablit complètement.

Comment une confession se déroule-t-elle ?

La personne qui se confesse doit avouer les péchés et s’en repentir, les regretter. Elle doit prendre la résolution de ne plus commettre ces péchés à l’avenir. Le prêtre lui donne alors l’absolution (rémission), il pardonne les péchés au nom de Dieu. Le prêtre propose au fidèle une pénitence (signe de l’amour) afin de réparer le tort causé à l’autre.

Le croyant est invité à se préparer à la confession en effectuant son examen de conscience : il relit sa vie, de préférence avec un texte de la Parole de Dieu, pour trouver les moments où il a commis un péché, c’est-à-dire toutes les fois où il s’est détourné de Dieu qui est Amour.

Qui contacter pour se confesser ?

Vous pouvez vous rapprocher de la paroisse la plus proche de chez vous paroisses-aixarles.fr

Actualités

  • Édito de Mgr Dufour – Le bon samaritain… et Vincent Lambert

    Après avoir prêché sur la mort de Vincent Lambert le dimanche 14 juillet 2019 à Simiane, Mgr Dufour a décidé d’adapter son homélie pour en faire un édito. Voici ces deux textes.   Édito – Vincent Lambert est mort La parabole du bon Samaritain m’a inspiré pour vous parler d’une situation extrême dont nous avons […]

  • [Vidéo] Notre-Dame du Laus, un message adapté pour les enfants

    Samedi 15 juin 2019, 180 enfants et parents des diocèses d’Aix et Arles, Gap, et Digne se sont retrouvés comme chaque année à Notre-Dame-du- Laus pour le Pèlerinage des enfants. Il ont pu découvrir en famille le message de conversion dans la simplicité de Benoîte Rencurel, la petite bergère à qui la Vierge Marie est […]

  • Qu’est-ce qui ne va pas ? – Édito de Mgr Dufour

      Après le cri des gilets jaunes, voici au seuil de l’été le cri du personnel des services d’urgence, des prisons et des tribunaux. Nous entendons le cri des aide-soignantes de nos hôpitaux. Elles courent, elles courent , les aide-soignantes… Elles voudraient faire le mieux pour chaque personne accueillie aux urgences, mais elles ne peuvent pas […]

  • Saint Césaire d’Arles docteur de l’Église : une route longue… mais belle

    La chancellerie du diocèse vient d’éditer un bulletin d’information sur la cause de doctorat de saint Césaire d’Arles. Télécharger le bulletin : Saint Césaire d’Arles n° 1 Tous les articles