Être pardonné

Le sacrement de la réconciliation

« Fais-nous revenir à toi, Seigneur, et nous reviendrons »

Lamentations 5, 21

Le baptême arrache au pouvoir du péché et de la mort, et établit dans la vie nouvelle d’enfant de Dieu. Cependant, il ne délivre pas l’homme de sa faiblesse humaine et de son inclination au péché.
C’est pourquoi les êtres humains ont besoin d’être à nouveau réconciliés avec Dieu, par le moyen de la confession.

Ce sacrement libère du poids des fautes. Dieu est miséricordieux et son plus cher désir est que chacun implore sa miséricorde. Celui qui s’est confessé ouvre une nouvelle page, toute blanche, du livre de sa vie.

Pourquoi se confesser à un prêtre plutôt qu’à Dieu directement ?

Jésus Christ a donné le pouvoir aux prêtres de pardonner les péchés en son nom : « Tout homme à qui vous remettrez les péchés, ils lui seront remis ; tout homme à qui vous maintiendrez ses péchés, ils lui seront maintenus » (Jean 20,23). Dieu connaît la nature humaine et sait que les hommes se donnent souvent de bonnes raisons pour se justifier, et, facilement, ils passent leurs fautes par pertes et profits. C’est pourquoi Dieu appelle chaque homme à confesser ses péchés.

Dieu est la lumière, plus on s’approche de lui, plus les zones d’ombres apparaissent clairement. Mais Dieu n’est pas une lumière qui brûle, il est une lumière qui guérit. C’est pourquoi le regret pousse chacun à entrer dans la lumière de la vérité qui guérit, où on se rétablit complètement.

Comment une confession se déroule-t-elle ?

La personne qui se confesse doit avouer les péchés et s’en repentir, les regretter. Elle doit prendre la résolution de ne plus commettre ces péchés à l’avenir. Le prêtre lui donne alors l’absolution (rémission), il pardonne les péchés au nom de Dieu. Le prêtre propose au fidèle une pénitence (signe de l’amour) afin de réparer le tort causé à l’autre.

Le croyant est invité à se préparer à la confession en effectuant son examen de conscience : il relit sa vie, de préférence avec un texte de la Parole de Dieu, pour trouver les moments où il a commis un péché, c’est-à-dire toutes les fois où il s’est détourné de Dieu qui est Amour.

Qui contacter pour se confesser ?

Vous pouvez vous rapprocher de la paroisse la plus proche de chez vous paroisses-aixarles.fr

Actualités

  • Décès du Père Henri Ferrières

    Le Révérend Père Henri (Claude) Ferrières, O. Praem. s’est endormi dans le Seigneur vendredi 27 novembre 2020. Il était dans sa 88ème année, la 67ème année de sa profession religieuse, la 59ème de son sacerdoce. Ses obsèques seront célébrées dans l’église abbatiale de Conques, lundi 30 novembre 2020 à 15h. Nous lui adressons nos pensées […]

  • Le Calendrier de l’Avent 2020

    Durant le temps de l’Avent, du 29 novembre au 25 décembre, découvrez jour après jour les petits messages du calendrier de l’Avent virtuel en cliquant sur les cases correspondantes.   Pour agrandir l’image cliquez en bas à droite sur :    Tous les articles

  • Le 20 minutes en famille

    Cette année, à l’occasion du temps de l’Avent, le diocèse d’Aix et Arles vous propose de vivre la montée vers Noël au travers d’une mini-série de quatre vidéos à partager en famille : « Le 20 minutes en famille », présenté par Agnès Charlemagne, auteure de « T’es où ? » (éditions Salvator) et « […]

  • « Ne nous laissons pas détourner de l’essentiel » : le message de Mgr Dufour aux fidèles du diocèse d’Aix et Arles

    Face aux annonces du gouvernement sur le processus de déconfinement et la reprise des célébrations limitées à 30 personnes, Mgr Christophe Dufour nous invite à nous tourner vers le Christ et à préparer nos cœurs à le recevoir.   Chers amis, Nous sommes tous déçus par la décision de notre gouvernement de limiter à 30 […]