Être pardonné

Le sacrement de la réconciliation

« Fais-nous revenir à toi, Seigneur, et nous reviendrons »

Lamentations 5, 21

Le baptême arrache au pouvoir du péché et de la mort, et établit dans la vie nouvelle d’enfant de Dieu. Cependant, il ne délivre pas l’homme de sa faiblesse humaine et de son inclination au péché.
C’est pourquoi les êtres humains ont besoin d’être à nouveau réconciliés avec Dieu, par le moyen de la confession.

Ce sacrement libère du poids des fautes. Dieu est miséricordieux et son plus cher désir est que chacun implore sa miséricorde. Celui qui s’est confessé ouvre une nouvelle page, toute blanche, du livre de sa vie.

Pourquoi se confesser à un prêtre plutôt qu’à Dieu directement ?

Jésus Christ a donné le pouvoir aux prêtres de pardonner les péchés en son nom : « Tout homme à qui vous remettrez les péchés, ils lui seront remis ; tout homme à qui vous maintiendrez ses péchés, ils lui seront maintenus » (Jean 20,23). Dieu connaît la nature humaine et sait que les hommes se donnent souvent de bonnes raisons pour se justifier, et, facilement, ils passent leurs fautes par pertes et profits. C’est pourquoi Dieu appelle chaque homme à confesser ses péchés.

Dieu est la lumière, plus on s’approche de lui, plus les zones d’ombres apparaissent clairement. Mais Dieu n’est pas une lumière qui brûle, il est une lumière qui guérit. C’est pourquoi le regret pousse chacun à entrer dans la lumière de la vérité qui guérit, où on se rétablit complètement.

Comment une confession se déroule-t-elle ?

La personne qui se confesse doit avouer les péchés et s’en repentir, les regretter. Elle doit prendre la résolution de ne plus commettre ces péchés à l’avenir. Le prêtre lui donne alors l’absolution (rémission), il pardonne les péchés au nom de Dieu. Le prêtre propose au fidèle une pénitence (signe de l’amour) afin de réparer le tort causé à l’autre.

Le croyant est invité à se préparer à la confession en effectuant son examen de conscience : il relit sa vie, de préférence avec un texte de la Parole de Dieu, pour trouver les moments où il a commis un péché, c’est-à-dire toutes les fois où il s’est détourné de Dieu qui est Amour.

Qui contacter pour se confesser ?

Vous pouvez vous rapprocher de la paroisse la plus proche de chez vous paroisses-aixarles.fr

Actualités

  • Confiez vos intentions de prière aux jeunes du « Pélé VTT »

    À l’occasion du « Pélé VTT » organisé par le diocèse du 17 au 21 août, confiez vos intentions de prière aux collégiens qui y participeront.   Du 17 au 21 août 2020 se déroulera dans le diocèse la 7ème édition du « Pélé VTT », organisé pour les collégiens. Comme chaque année, les paroissiens et les communautés religieuses […]

  • Fête de l’Aïd El Adha : message de Mgr Dufour aux musulmans

    À l’occasion de la fête de l’Aïd El Adha, Monseigneur Christophe Dufour, archevêque du diocèse d’Aix et Arles, adresse ses vœux aux croyants musulmans.   Chers amis Musulmans, Nous sommes heureux de vous adresser nos vœux à l’occasion de la fête de l’Aïd El Adha. Le sacrifice d’Abraham est un rappel afin que nous soyons […]

  • Même en été, on peut prier et méditer ! #4

    Durant les mois de juillet et août 2020, le diocèse d’Aix-en-Provence et Arles vous propose de vivre au rythme de la Parole de Dieu à travers neuf petites méditations pour chacun des dimanches de l’été. Elles ont été rédigées par neuf membres de notre famille diocésaine aux profils et aux « états de vie » […]

  • Bioéthique : le réveil des consciences ?

    Le 27 juillet prochain, le projet de loi relatif à la bioéthique sera présenté en 2ème lecture à l’Assemblée Nationale. Les députés portent une immense responsabilité devant les générations à venir que les jugeront. Voteront-ils selon leur conscience ou selon les lobbies idéologiques du moment ?  Le débat au parlement touche ici à la valeur sans […]