Le sacrement pour les malades

« Il a pris nos infirmités et s’est chargé de nos maladies »

Matthieu 8,17

Le sacrement pour les malades est un signe visible de l’action de Dieu envers les personnes dont l’état de santé est grave, quel que soit leur âge.
Par ce don du sacrement pour les malades, Jésus-Christ montre que Dieu souffre avec nous quand nous souffrons. Au cours de la célébration, le malade reçoit sur le front et dans la paume des mains de l’huile bénite.

Quels sont les effets de l’onction des malades ?

L’onction des malades apporte réconfort, paix et courage, et unit profondément le malade, dans sa situation précaire et sa souffrance, avec Jésus-Christ. En effet, le Fils de Dieu a connu la souffrance, l’angoisse de la mort, il a porté nos douleurs en son corps.
Chez certains, l’onction des malades opère une guérison corporelle. Mais si Dieu veut rappeler la personne à lui, il lui donne, par l’onction des malades, la force d’affronter les luttes de l’âme et du corps pour se préparer à la mort.
Dans tous les cas, l’onction des malades offre la grâce du pardon des péchés.

Pourquoi l’Église se soucie-t-elle tant des malades ?

Jésus est venu sur terre pour montrer l’amour de Dieu. Il est présent lorsque nous nous sentons particulièrement menacés : quand notre vie est affaiblie par la maladie. Dieu veut la guérison de notre corps et de notre âme.
La place centrale réservée aux malades, aux vieillards, aux nécessiteux est une des caractéristiques les plus marquantes du christianisme. Des religieux, des religieuses, des laïcs vouent leurs vies au service des personnes en souffrance.

Qui faut-il contacter ?

Pour recevoir le sacrement des malades, vous pouvez contacter :

Actualités

  • Des équipes paroissiales, pour connaître la fraternité

    Les paroisses de Bouc-Bel-Air et Saint-Sauveur ont lancé en septembre des équipes paroissiales, dans le but de mieux intégrer les paroissiens et de vivre la fraternité. « Mieux se connaître les uns les autres, accueillir les personnes éloignées de l’Église ou peu intégrées dans la paroisse, se porter les uns les autres dans la prière » constituent […]

  • À Rognac, les franciscaines de l’Évangile nouent des amitiés

    Depuis six ans, les sœurs franciscaines de l’Évangile rendent visite aux familles des enfants catéchisés à Rognac. Elles nouent des liens d’amitié, de fraternité et annoncent la Bonne Nouvelle. La joie d’Agnese, Claudia, Giulia et Costanza se communique à toutes les personnes qu’elles rencontrent depuis six ans à Rognac. Les sœurs franciscaines de l’Évangile ont […]

  • PMA pour toutes : Mgr Dufour regarde l’avenir et dit NON !

    Lundi 8 octobre, 340 médecins ont publié dans le journal Le Figaro une tribune : ils se désolidarisent de l’avis favorable émis par l’ordre des médecins sur la PMA. Ces 340 médecins s’opposent donc à l’ouverture de la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules. Leurs arguments semblent abonder ceux étayés par l’Église catholique […]

  • Bioéthique : l’Église offre une vision, l’unité de l’homme et la femme

    Dimanche 7 octobre, Mgr Dufour, archevêque d’Aix et Arles a célébré la messe d’installation du nouveau curé de la paroisse d’Éguilles, le père Bruno Vidal. Les textes du jour – la Genèse puis le lien indissoluble du mariage – ont porté Mgr Dufour à s’intéresser à la question de la PMA, dans le contexte de […]