Être confronté au chômage

« Demandez, et l’on vous donnera ;
cherchez, et vous trouverez ; frappez, et l’on vous ouvrira »

Matthieu 7, 7

Beaucoup voudraient travailler mais ne trouvent pas d’emploi.

Quand on n’a pas choisi de ne pas travailler, il n’est pas rare de vivre difficilement cette situation subie. En effet, la pression sociale pousse généralement à trouver un « bon job », dans lequel on puisse s’épanouir, et gagner suffisamment d’argent pour s’offrir des loisirs. On se définit ou se présente souvent par le métier que l’on exerce. Quand on n’a pas de travail, on peut parfois se sentir inutile à la société, avoir l’impression que la vie n’a pas de sens ou que l’on a raté sa vie.

Face à cette souffrance, l’Église invite à ne pas rester seul, à confier ses difficultés, à puiser son espérance en Jésus-Christ, et à s’accomplir dans des activités qui ne sont pas forcément rémunérées mais qui permettent à chacun de répondre à la mission confiée par Dieu : garder et entretenir la Terre.

Ai-je raté ma vie si je n’ai pas de travail ?

On ne rate pas sa vie si on n’a pas d’activité rémunérée. Pour l’Église catholique, le travail n’est pas une fin en soi.

Le Pape Jean-Paul II a écrit « le travail est un bien de l’homme – il est un bien de son humanité- car, par le travail, non seulement l’homme transforme la nature, en l’adaptant à ses propres besoins, mais encore il se réalise lui-même comme homme et même, en un certain sens, ‘il devient plus homme’ » (Laborem Exercens ). L’Église catholique invite toute personne à « travailler », dans le sens large du terme, à participer à une activité, rémunérée ou pas.

Actualités

  • [Vidéo] – Tous envoyés en mission !

    Le samedi 8 juin 2019, durant la vigile de Pentecôte, 63 adultes issus de toutes les paroisses du diocèse ont été confirmés à Aix-en-Provence. Retour en images sur ce moment fort, qui est un envoi en mission pour témoigner dans le monde. Tous les articles

  • Les parents ont aussi des questions sur la Foi

    Les paroisses du diocèse ont placé les parents des enfants catéchisés ou baptisés au cœur de leurs préoccupations pastorales. Une démarche efficace qui rassemble les familles et nourrit les adultes. Zoom sur quelques initiatives. Lors de l’inscription à l’éveil à la foi de la paroisse de Marignane, les organisateurs demandent aux parents de s’impliquer en […]

  • dufour-rcf-dialogue

    Fermeture des églises : redéfinir la pastorale et responsabiliser les laïcs

    84 prêtres sont en activité dans le diocèse d’Aix et Arles, ils desservent 160 lieux de cultes répartis sur un territoire de 476 000 hectares, pour une population de 960 000 habitants. Le diocèse d’Aix et Arles a la particularité d’être très étendu et certains curés de paroisses doivent parcourir des kilomètres pour assurer la […]

  • Merci Monseigneur Pontier !

    Par Arnaud Coppolani Séminariste de l’archidiocèse de Marseille Tous les articles