Être confronté au chômage

« Demandez, et l’on vous donnera ;
cherchez, et vous trouverez ; frappez, et l’on vous ouvrira »

Matthieu 7, 7

Beaucoup voudraient travailler mais ne trouvent pas d’emploi.

Quand on n’a pas choisi de ne pas travailler, il n’est pas rare de vivre difficilement cette situation subie. En effet, la pression sociale pousse généralement à trouver un « bon job », dans lequel on puisse s’épanouir, et gagner suffisamment d’argent pour s’offrir des loisirs. On se définit ou se présente souvent par le métier que l’on exerce. Quand on n’a pas de travail, on peut parfois se sentir inutile à la société, avoir l’impression que la vie n’a pas de sens ou que l’on a raté sa vie.

Face à cette souffrance, l’Église invite à ne pas rester seul, à confier ses difficultés, à puiser son espérance en Jésus-Christ, et à s’accomplir dans des activités qui ne sont pas forcément rémunérées mais qui permettent à chacun de répondre à la mission confiée par Dieu : garder et entretenir la Terre.

Ai-je raté ma vie si je n’ai pas de travail ?

On ne rate pas sa vie si on n’a pas d’activité rémunérée. Pour l’Église catholique, le travail n’est pas une fin en soi.

Le Pape Jean-Paul II a écrit « le travail est un bien de l’homme – il est un bien de son humanité- car, par le travail, non seulement l’homme transforme la nature, en l’adaptant à ses propres besoins, mais encore il se réalise lui-même comme homme et même, en un certain sens, ‘il devient plus homme’ » (Laborem Exercens ). L’Église catholique invite toute personne à « travailler », dans le sens large du terme, à participer à une activité, rémunérée ou pas.

Actualités

  • Colloque Maurice Blondel : message de Sa Sainteté le Pape François

    A l’occasion du colloque organisé pour le soixante-dixième anniversaire de la mort du philosophe Maurice Blondel, Sa Sainteté le Pape François adresse un message à Marie-Jeanne COUTAGNE, présidente de l’Association des Amis de Maurice Blondel, ainsi qu’aux participants. Document à télécharger :2019 Courrier Maurice Blondel

  • Décès de Marie-Jo Girard

    Nous avons appris avec tristesse le décès de Marie-Jo Girard. Toujours souriante, toujours dynamique, Marie-Jo était très engagée dans sa paroisse de Vitrolles. Elle a été, pendant des années, responsable du jumelage entre le diocèse de Natitingou au Benin, et le nôtre. Elle était très attachée à ce pays, dans lequel elle a fait de […]

  • Help !

      Comme vous avez pu le remarquer depuis cet été, nous sommes beaucoup moins loquaces auprès de vous… Il y a une explication derrière tout cela : notre service communication est considérablement réduit ! Seule, une personne à mi-temps assure la belle mission de vous transmettre les nouvelles du diocèse et d’accompagner toutes les initiatives pastorales. Nous […]

  • Le conseil épiscopal élargi : encore plus près des attentes des paroisses

      Pour bien comprendre la mission de ce conseil « revisité », revenons un peu en arrière et reprenons quelques bases …   Le diocèse d’Aix et Arles, comme tous les diocèses, est « piloté » par l’archevêque et son conseil épiscopal. Il s’agit d’une équipe qui entoure l’évêque pour l’assister et le conseiller dans sa mission de gouvernement. […]