Être écouté

« Faites attention à la manière dont vous écoutez »

Luc 8,18

Chacun connaît dans la vie des moments où il aimerait parler et être écouté…
Parler des difficultés ou tout simplement partager les moments forts – positifs ou négatifs – de la vie, l’écoute fonde une relation de fraternité.
L’apôtre Paul, un disciple de Jésus-Christ, a écrit dans une lettre aux premiers chrétiens de Corinthe (Grèce) : « Notre corps forme un tout, il a pourtant plusieurs membres ; et tous les membres, malgré leur nombre, ne froment qu’un seul corps. Il en est ainsi pour le Christ. Tous, Juifs ou païens, esclaves ou hommes libres, nous avons été baptisés dans l’unique esprit pour former un seul corps. […] Si un membre souffre, tous les membres partagent sa souffrance ; si un membre est à l’honneur, tous partagent sa joie. » (1Co 12, 12-27).

Écouter

Jésus savait écouter les personnes, sans profiter cette rencontre pour les endoctriner, les séduire. Jésus écoute sans chercher à se mettre en avant ; il n’utilise pas la parole de l’autre pour se faire valoir. Jésus prend le temps d’écouter chacun.
« Écouter : c’est prêter l’oreille, s’appliquer à entendre ce que quelqu’un d’autre exprime, désire ou ressent.
Être à l’écoute : c’est être attentif à ce qui se dit, ce qui se passe. C’est être attentif à ce qui est ressenti : joie, tristesse, souffrance.
Être à l’écoute : c’est accueillir les différences, c’est respecter les préoccupations et les joies de chacun, sans juger, avec le seul souci de laisser l’autre s’exprimer. » (Livret des Équipiers, 1ère année, Équipes Notre-Dame).

Point écoute

Le point écoute du diocèse a été désactivé.

Actualités

« Je veux aimer » : la plateforme pour s’entraider sans se rencontrer

En ces temps de distanciation physique, le service diocésain des pauvretés – Communion Bethléem – lance une plateforme d’entraide, « Je veux aimer »  pour mettre en relation offres de service et besoins de chacun. Au micro de Dialogue RCF, Juliette Gaté, responsable de ce service diocésain, nous explique son fonctionnement. Confinement oblige, nous sommes obligés de […]