Maladie, handicap, addictions

« Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau,
et moi je vous donnerai le repos »

Mt 11, 28

Quand, directement ou indirectement, on est touché par la maladie, le handicap ou les addictions, on peut se sentir démuni, abandonné. On a parfois du mal à trouver un sens à la souffrance, la sienne ou celle des autres.

Mais les malades, les personnes fragiles, les gens touchés par les addictions, constituent la priorité de Dieu. Dieu veut la guérison des corps et des âmes.

Jésus-Christ lui-même a enduré les pires souffrances physiques et morales (la peur, le sentiment d’abandon, le désespoir), il est mort sur la croix pour sauver l’humanité de la mort et du péché. En s’offrant à travers son fils, Dieu montre son amour : Jésus-Christ ressuscité donne l’espérance car il a ainsi prouvé que le mal et la souffrance n’auront pas le dernier mot.

La souffrance et le mal ont-ils du sens ?

La souffrance et le mal ne sont pas bénéfiques en soi, mais les fruits de la souffrance peuvent être bénéfiques. Affronter la souffrance avec la certitude que Dieu n’abandonne jamais peut aider à sortir des épreuves en paix, avec sérénité, espérance, confiance.

Dieu a-t-il voulu la souffrance ?

Dieu n’a pas voulu la souffrance. Dans la Bible, l’explication de ces dysfonctionnements s’exprime dans la « chute ». Parce que le péché, ce qui coupe de Dieu, s’est glissé dans le paradis où Adam et Ève vivaient en harmonie avec eux-mêmes et avec Dieu, ils doivent le quitter. La pénibilité du travail, la souffrance, la mortalité, la tentation du péché sont des signes de cette coupure d’avec Dieu.

Qui contacter ?

Actualités

  • Devenez visiteurs de malades !

    Vous avez un peu de temps et vous souhaitez visiter des personnes malades, âgées ou isolées, en maison de retraite, à l’hôpital, en Ehpad ou à domicile ? « J’étais malade, et vous m’avez visité… “Seigneur, tu étais malade ou en prison… Quand sommes-nous venus jusqu’à toi ?” “Amen, je vous le dis : chaque fois que vous […]

  • Visites aux malades, personnes âgées ou isolées : pour les aider à se « déconfiner »

      Crise sanitaire et confinement ont particulièrement bouleversé ce printemps 2020. Isolés chacun chez soi, nous n’avons pas pu voir nos proches et goûter la joie de la présence physique. Nous avons pris conscience de ce qu’isolement et solitude signifient : c’est le quotidien des personnes malades ! Alors que la vie reprend son cours […]

  • « La véritable écoute soulage le malade »

    Le service diocésain de la famille forme les Visiteurs des malades qui, envoyés par les paroisses, rendent visite aux personnes malades ou isolées, résidant à domicile ou dans des unités de soins ou d’accueil. Carole Mosca, infirmière et visiteuse pour l’aumônerie de l’hôpital de Martigues, s’est formée pendant un an auprès du diocèse. Elle livre […]

  • « Je veux aimer » : la plateforme pour s’entraider sans se rencontrer

    En ces temps de distanciation physique, le service diocésain des pauvretés – Communion Bethléem – lance une plateforme d’entraide, « Je veux aimer »  pour mettre en relation offres de service et besoins de chacun. Au micro de Dialogue RCF, Juliette Gaté, responsable de ce service diocésain, nous explique son fonctionnement. Confinement oblige, nous sommes obligés de […]