Amour et sexualité

« Je suis à mon bien-aimé : vers moi, monte son désir. »

Cantiques des cantiques 7, 11

Dieu, qui est Amour, a créé l’homme et la femme à son image, c’est-à-dire qu’ils sont capables d’Amour. Dieu les créa pour qu’ils s’aiment. Il mit en eux le désir érotique et la faculté d’éprouver le plaisir. Il les créa afin qu’ils transmettent la vie.

Qu’est-ce que l’Amour ? 

Etre passionné ou amoureux, c’est éprouver tant de plaisir que l’on sort de soi pour se donner entièrement à une œuvre. Dans toute amitié il y a l’amour. La plus belle forme d’amour sur terre, c’est cependant l’amour entre mari et femme, par lequel ils se donnent l’un à l’autre pour toujours.

L’amour définit Dieu. Dieu est amour. L’amour de Dieu est échange et don en permanence. Dans ce débordement de tendresse divine, les hommes prennent part à l’amour éternel de Dieu. Plus l’homme aime, plus il devient semblable à Dieu. L’amour doit caractériser toute la vie humaine, mais il se réalise particulièrement et de manière la plus signifiante quand un homme et une femme s’aiment en couple et qu’ils deviennent « une seule chair » (Gn 2, 24).

La sexualité est-elle secondaire selon l’Église catholique ?

La sexualité est très importante selon l’Église catholique car elle considère que l’union charnelle est la plus belle expression d’un amour qui se donne. Quand un homme et une femme s’aiment et s’unissent, ils s’expriment sensuellement leur amour de la façon la plus intense. De même que l’amour de Dieu est créateur et fécond, de même aussi l’amour humain peut-il être fécond et procréateur et donner la vie à des enfants.

Pourquoi l’Église catholique s’intéresse-t-elle à la sexualité ?

L’Église catholique s’intéresse à la sexualité car elle s’intéresse à tout ce qui concerne l’homme dans son intégralité et à tout ce qui peut permettre à l’homme d’être heureux, de s’accomplir et devenir plus saint.

La position de l’Église catholique sur la sexualité prend en compte l’intégralité de la personne dans toute sa dimension d’être vivant, avec ces trois aspects : premièrement, le plaisir sexuel, qui est bon et beau ; deuxièmement, l’amour entre deux personnes ; et troisièmement la transmission de la vie, c’est-à-dire l’ouverture aux enfants. L’Église considère que ces trois aspects forment un tout.

Qui contacter ?

Actualités