Célibataire,

ce n’est pas mon choix

« Je suis seule, et je n’ai que toi, Seigneur »

Esther 4, 17

Les personnes qui restent célibataires sans avoir choisi cet état de vie peuvent avoir l’impression de se situer en marge de la société ou en marge de l’Église.

En effet les célibataires ressentent souvent une sorte de pression à suivre la voie « couple-enfants » dans la société. Dans l’Église, on confond fréquemment vocation et état de vie. Certains ont ainsi le sentiment d’avoir « raté leur vocation » dans le sens où ils n’ont pas rencontré de conjoint mais qu’ils ne se sentent pas pour autant appelés à la vie religieuse.

La vocation est un appel de Dieu à toute personne qui a reçu le sacrement du baptême : Dieu appelle tout chrétien à la sainteté. Cet appel s’adresse à chacun quel que soit son état de vie : célibataire, en couple ou marié, religieux ou religieuse. Dieu invite chacun à se reconnaître accueilli et aimé par lui, puis à devenir témoin de l’amour.

Je suis célibataire, ai-je raté ma vocation ?

Le célibat n’est pas une vocation, car il n’est pas une fin en soi. La vocation, c’est le but vers lequel on décide d’orienter sa vie.
Dieu n’appelle pas au célibat, le célibat est un état de vie qui peut parfois accompagner une vocation.
Dieu appelle tout baptisé à la sainteté, à porter du fruit, à donner de l’amour.

Comment puis-je porter du fruit ?

Les personnes célibataires peuvent porter de nombreux fruits. Avoir des enfants, procréer, n’est pas la seule manière de donner un sens à sa vie. Jésus-Christ a dit à ses apôtres, ses amis : « C’est à l’amour que vous aurez les uns pour les autres que l’on reconnaîtra que vous êtes mes disciples » (Jean 13,25). Dieu appelle à le suivre, à se donner par amour comme lui-même l’a fait.

On peut penser à certaines personnalités, restées célibataires, qui ont tant œuvré auprès d’autrui : Robert Schuman, un des fondateurs du projet européen, qui s’est donné pour la paix entre les Nations ; l’historienne Régine Pernoud ; l’acteur Mickaël Lonsdale qui a tâché de faire connaître et aimer le nom de Jésus-Christ par le théâtre, le cinéma, le spectacle.
On peut donner du fruit dans sa famille, son travail, les activités caritatives, tous les engagements pris.

Ma souffrance a-t-elle une place ?

Les communautés chrétiennes tâchent de plus en plus de reconnaître, d’accompagner la souffrance des personnes célibataires.
Ces souffrances proviennent d’un état que l’on n’a pas choisi. Souvent, les célibataires qui sont encore en âge de se marier et de procréer vivent dans une sorte d’attente permanente, qui empêche la sérénité et la projection vers l’avenir. Pour les personnes plus âgées, la souffrance provient souvent du deuil de la procréation.

Actualités

  • Help !

      Comme vous avez pu le remarquer depuis cet été, nous sommes beaucoup moins loquaces auprès de vous… Il y a une explication derrière tout cela : notre service communication est considérablement réduit ! Seule, une personne à mi-temps assure la belle mission de vous transmettre les nouvelles du diocèse et d’accompagner toutes les initiatives pastorales. Nous […]

  • Le conseil épiscopal élargi : encore plus près des attentes des paroisses

      Pour bien comprendre la mission de ce conseil « revisité », revenons un peu en arrière et reprenons quelques bases …   Le diocèse d’Aix et Arles, comme tous les diocèses, est « piloté » par l’archevêque et son conseil épiscopal. Il s’agit d’une équipe qui entoure l’évêque pour l’assister et le conseiller dans sa mission de gouvernement. […]

  • Nominations – Novembre 2019

    Christophe DUFOUR Par la grâce de Dieu et l’autorité du Siège Apostolique Archevêque d’Aix-en-Provence et Arles   NOMINATION   Pour le service de la communion dans l’annonce de l’Evangile, je nomme doyens (cf CIC 553 à 555),   Le Père Robert DEL PRETE, Doyen du Pays de Gardanne,   Le Père Fabrice CHATELAIN, Doyen de Salon-Val […]

  • La rentrée de l’Ecole des témoins de Miramas

    Déjà trois rencontres se sont déroulées depuis la rentrée de l’école des témoins à Miramas. Trois rencontres au cours desquelles les témoins, appelés à devenir disciples missionnaires, ont déjà pu se rendre compte que les intervenants étaient bien souvent des paroissiens, comme eux. La crainte de nombre d‘entre nous est de ne pas se sentir […]