DATE & HEURE
vendredi 08 juin
au
dimanche 10 juin

ADRESSE

Chargement de la carte…
ORGANISATEUR

CONTACT



CATÉGORIE(S)

ICAL / CALENDRIER GOOGLE
Ajouter cet événement :
calendrier iCal ou google


Retour à l'AGENDA diocésain
8 juin 2018

Trois jours de pèlerinage pour confier à la Sainte-Famille sa vocation de femme, sa vie familiale, son désir d’enfant ou une situation particulière, pour approfondir sa vocation d’épouse et de mère…

Trois jours de marche nourris par la messe quotidienne, le sacrement de réconciliation, la méditation du chapelet, l’adoration, les échanges, des enseignements…

Trois jours de marche qui sont avant tout une rencontre avec le Seigneur, un week-end pour quitter son “ordinaire”. C’est l’expérience “extraordinaire” de laisser ses habitudes, son confort pour aller à l’essentiel : invitation à vivre l’esprit de pauvreté.

A l’image de la Sainte Famille, c’est une école de vie dans la simplicité, la discrétion, la délicatesse, la charité et la prière. C’est la grande école de l’abandon et du silence. Nous venons pour recharger les batteries, pour demander, pour rendre grâce, pour faire le point, pour discerner, pour être consolée, conseillée, pour puiser à la Source, pour donner du temps à Dieu et porter les intentions confiées.

Quels que soient votre âge, votre chemin, votre engagement, vous êtes toutes les bienvenues !

Ne passez pas à côté de ce cadeau !

De nombreux groupes se mettent en route vers Cotignac de toute la France. Pour choisir votre groupe, contactez Ségolène du Crest de Villeneuve : seducrest@free.fr

Bref historique de Cotignac

A Cotignac, Jésus, Marie et Joseph sont apparus marquant ainsi d’une manière unique la terre de Provence.

Sur le mont Verdaille, le 10 août 1519, la Vierge Marie portant Jésus Enfant, apparaît à un bûcheron, elle lui communique le message suivant : “Je suis la Vierge Marie, allez dire au clergé et aux consuls de Cotignac de me bâtir ici même une église, sous le vocable de Notre Dame de Grâces ; qu’on y vienne en procession pour recevoir les dons que je veux y répandre.” Ce qui fut fait.

La renommée du pèlerinage grandit très vite.

Le 7 juin 1660 sur la colline qui prolonge à l’Ouest le sanctuaire, saint Joseph apparaissait à un berger assoiffé. Il lui dit : “Je suis Joseph, soulève cette pierre et tu boiras”. La pierre est lourde. Il ne bouge pas. Mais saint Joseph réitère son ordre. Le berger obéit déplace le rocher, et découvre une eau fraîche qui commence à ruisseler. Il boit.

Depuis une source coule, une chapelle y fut construite.

C’est ainsi qu’est née et que s’est développée au cours des siècles la vocation spécifique de Cotignac, devenue terre d’accueil des familles.

Les deux sanctuaires ont retrouvé un nouveau rayonnement depuis quelques années :
- le sanctuaire de Notre-Dame de Grâces avec l’arrivée des frères de la communauté Saint-Jean ;
- le sanctuaire de Saint-Joseph abandonné depuis fort longtemps est devenu un lieu de contemplation avec l’arrivée des Bénédictines de Médéa qui l’ont restauré et l’ont rendu à sa vocation.

JPEG - 16.9 ko
Notre Dame de Grâces