L’eucharistie, première communion
renouvelée à chaque messe

« Ceci est mon corps livré pour vous »

Luc 22, 19

L’eucharistie est un sacrement, c’est-à-dire un signe visible de l’action de Dieu et un moyen d’en vivre.
L’eucharistie est le moment de la messe où toute l’assemblée des croyants présente à Dieu du pain sans levain (l’hostie) et une coupe de vin pour qu’ils deviennent Corps et Sang de Jésus-Christ, par la prière que le prêtre adresse à Dieu. Les fidèles viennent ensuite manger et boire le Corps et le Sang du Christ.

L’eucharistie se vit à chaque messe. La première communion correspond donc au moment où le chrétien participe pour la première fois à cette eucharistie. Ensuite, le croyant renouvelle ce sacrement à chaque messe à laquelle il participe et communie avec tous les chrétiens : l’Église qui est appelée « Corps du Christ ».

D’où provient ce rite de l’eucharistie ?

Ce rite a été institué par Jésus-Christ lui-même. La veille de sa mort, Jésus-Christ a invité ses douze apôtres à prendre le repas (la Cène) de la Pâque (fête juive). Avant de mourir sur la croix, pendant ce dernier repas, Jésus a partagé le pain et donné la coupe de vin à ces disciples en disant :

« Ceci est mon corps livré pour vous, ceci est mon sang versé pour vous. Faites cela en mémoire de moi ».

Jésus-Christ veut ainsi annoncer aux disciples qu’il va offrir sa vie pour que l’humanité soit sauvée de la mort et du péché. Jésus-Christ, malgré les souffrances de sa Passion, sait que Dieu ne le laissera pas dans la mort, qu’il le ressuscitera, et que par son sacrifice, les hommes seront également sauvés de la mort.

Le mot eucharistie signifie « action de grâce ». Donc à chaque messe, à chaque eucharistie durant laquelle le prêtre refait les gestes et redit les paroles de Jésus-Christ, les croyants remercient Dieu d’avoir donné son fils Jésus-Christ pour sauver l’humanité de la mort et du péché.

L’eucharistie unit au Christ. Quand un croyant mange le pain, il s’unit à l’amour de Jésus-Christ qui a livré son corps pour l’humanité sur la croix. Quand le chrétien boit à la coupe, il s’unit à Jésus-Christ qui a versé son sang pour les hommes. En communiant, toute l’assemblée devient « Corps du Christ » et l’homme de foi s’unit à elle.

Concrètement, comment se déroule une eucharistie ?

Après la prière prononcée par le prêtre (Prière eucharistique) au nom de l’assemblée, les baptisés sont invités à s’approcher de l’autel pour recevoir le Corps de Jésus-Christ. Parfois on peut recevoir la communion sous les deux espèces : le pain et le vin consacrés.
Le prêtre –ou un autre ministre- présente l’hostie (souvent ronde et plate), qui est un morceau de pain sans levain, en disant « Le Corps du Christ ». Le chrétien répond « Amen », ce qui signifie « C’est vrai, je suis d’accord et je crois ». Il en est de même avec le vin présenté par le prêtre ainsi : « Le Sang du Christ », le chrétien répond «.Amen.».

Qui peut communier ?

L’eucharistie étant le centre de la vie chrétienne, tout adulte baptisé peut faire sa première communion et ensuite communier à chaque eucharistie.

Pour les enfants, ils font généralement leur première communion après deux années de catéchèse.

La première communion a lieu au terme d’un cheminement de foi. Pour communier, le baptisé doit croire que le pain qu’il va manger et le vin qu’il va boire sont véritablement le Corps et le Sang de Jésus-Christ.

Qui contacter ?

Vous pouvez entrer en contact avec votre paroisse :
paroisses-aixarles.fr

Actualités

  • Bulletin de la chancellerie : les actes 2018

    AAS 07 – Actes 2018 de la chancellerie

  • Les futurs mariés convaincus qu’ils ne seront pas seuls

    30 couples de futurs mariés du pays d’Arles se sont retrouvés samedi 12 janvier 2019 à Arles pour la Journée des fiancés. Entre témoignages, partages et bénédiction, les participants sont repartis avec la certitude qu’ils ne seront pas seuls dans l’expérience maritale. « Un tel concentré de bienveillance et de chaleur humaine, c’est rare, c’est presque […]

  • Edito de Mgr Dufour : la bonne politique, l’implication de tous, la confiance

    Mgr Christophe Dufour, archevêque d’Aix et Arles, consacre ses vœux 2019 à la bonne politique, reprenant ainsi le message du pape François pour la 52è Journée mondiale pour la paix, le 1er janvier 2019. Pour ces vœux de cette année 2019, voici la parole que Jésus met sur les lèvres de ses disciples lorsqu’il les […]

  • Roch : « l’accompagnement spirituel vers le baptême m’a ramené à la vie »

    Le 26 janvier 2019, les catéchumènes du diocèse et leurs accompagnateurs se retrouveront à Aix-en-Provence. Les accompagnateurs bénéficieront d’une petite formation. Quelle est l’importance de l’accompagnement spirituel dans la vie d’un catéchumène ? Roch Lusinchi, 34 ans, baptisé en 2016, raconte son expérience de l’accompagnement spirituel. Comment l’accompagnement spirituel s’est-il traduit concrètement ? Mon accompagnement spirituel […]